OVH Summit 2018 : tous les paris sont sur le Cloud

Par
Le 22 octobre 2018
 0
data center

La semaine dernière s'est tenu l'OVH Summit 2018, une conférence hébergée (vous l'avez ?) par OVH afin de dévoiler ses perspectives d'avenir. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'hébergeur roubaisien mise à fond sur ses offres Cloud.

Le « leader européen du Cloud » a trois ennemis clairement définis, et souhaite bien leur couper l'herbe sous le pied. Amazon, Microsoft et Google sont ainsi particulièrement visés par les annonces qu'a faites OVH à l'occasion de sa grand-messe annuelle.

Quatre univers pour mieux définir son action

Parmi les annonces à retenir de cet OVH Summit 2018, la restructuration des différentes activités de l'entreprise figure en bonne place.

Sur scène, Octave Klaba, PDG d'OVH, a annoncé le déploiement de quatre univers distincts, regroupant les différents services proposés par sa société.
  • OVHmarket : hébergements de sites web, achats de noms de domaine et souscriptions aux offres fibre FTTH
  • OVHspirit : les serveurs dédiés
  • OVHstack : offres de cloud public et big data avec OpenStack
  • OVHentreprise : ensemble d'outils à destination de la transformation digitale des entreprises
En substance, OVH se positionne comme un « fournisseur de cloud alternatif » face aux solutions telles qu'Amazon Web Services et Microsoft Azure.

Et pour s'attaquer frontalement à ces mastodontes sur le marché du cloud, Octave Klaba précise qu'« OVH reste le seul fournisseur d'envergure mondiale à proposer des offres de serveurs dédiés avec ou sans Patriot Act et Cloud Act », en référence aux deux lois américaines en vertu desquelles les données des clients américains hébergées en Europe peuvent être réquisitionnées par les autorités américaines.

Un avantage compétitif certain pour certaines entreprises peu désireuses de voir leurs données potentiellement exposées par une enquête judiciaire.
Modifié le 22/10/2018 à 09h58
scroll top