Test Huawei Mate 20 Pro : performances & endurance au rendez-vous

Par
Le 22 octobre 2018
 0
La note de la rédac
Chez Clubic, le Huawei Mate 20 Pro est probablement l'un des smartphones que nous attendions le plus. Il faut dire que les promesses du constructeur avaient de quoi titiller notre curiosité.

Outre sa grande batterie de 4200mAh qui avait fuité il y a quelques semaines, Richard Yu - PDG de Huawei - avait même déclaré, confiant, que son Kirin 980 mettrait à l'amende le tout récent A12 d'Apple. Car l'ennemi annoncé des Mate 20 Pro n'est autre que l'iPhone XS, visé frontalement à de nombreuses reprises lors de la campagne de communication du constructeur chinois.

Alors le Mate 20 Pro a-t-il ce qu'il faut pour tutoyer l'excellence, et justifier son tarif - inédit pour la marque - de 999€ ? On vous souffle la réponse : c'est oui. C'est même carrément oui.



huawei mate 20 pro - test
Le Mate 20 Pro en version Emerald Green

Huawei Mate 20 Pro : fiche technique

Nous l'abordions assez largement lors de notre prise en mains des Mate 20 et Mate 20 Pro, mais il paraît nécessaire d'en remettre une petite couche pour bien cerner l'appareil.

Le Huawei Mate 20 Pro, c'est :
  • Un écran OLED de 6,39 pouces, affichant une définition de 3120 x 1440 pixels pour une résolution de 538 ppp couvrant 90% de la face avant
  • Un SoC Kirin 980 : 2 coeurs Cortex-A76 cadencés à 2,6GHz pour la performance, 2 coeurs Cortex-A76 à 1,9GHz pour les petites montées en puissance, et 4 coeurs Cortex-A55 à 1,88GHz pour les applications en basse consommation
  • 6 Go de mémoire vive
  • 128 Go de stockage, extensibles via carte Nano Memory (format propriétaire, le téléphone est incompatible avec les micro SD classiques)
  • Batterie de 4200mAh
  • Appareils photo dorsaux : un capteur 40 mégapixels stabilisé ouvrant à f/1,8 (focale de 27mm), un capteur 20 mégapixels ouvrant à f/2,2 (très grand-angle de 16mm) et un capteur 8 mégapixels ouvrant à f/2,4 (focale de 80mm)
  • Appareil photo frontal de 24 mégapixels ouvrant à f/2,0
  • Un lecteur d'empreintes intégré sous l'écran
  • Une certification IP68 contre l'immersion et la poussière
Dans la boîte du Mate 20 Pro, on retrouve un chargeur SuperCharge de 40W (un vrai bonheur, nous y reviendrons), un câble USB-C et une paire d'écouteurs en USB-C et un adaptateur USB-C / mini-jack pour pouvoir brancher n'importe quel casque à votre téléphone.

Le Huawei Mate 20 Pro sera disponible à partir du 26 octobre au tarif de 999€. Seule la version 128 Go sera proposée en France, dans les coloris Midnight Blue, Emerald Green, Twilight et noir.

Un design sans (trop) de prise de risque

Ce qui étonne à la première vue du Mate 20 Pro, c'est sa ressemblance frappante avec les derniers Galaxy de Samsung. La faute en premier lieu à ce dessin profilé et à cet écran incurvé du plus bel effet. N'en doutons pas : le Mate 20 Pro est un superbe objet, aussi flatteur à l'oeil qu'agréable en main. Les ingénieurs de Huawei ont pris soin de concevoir un très grand téléphone tout en adaptant le châssis pour que celui-ci reste utilisable en toute circonstance. Malgré son écran de 6,39", le ratio de 19,5:9 fait que le Mate 20 Pro tient parfaitement en main. Et même si le haut de l'écran est difficilement atteignable à une main, la navigation par gestes introduite par EMUI 9 et Android Pie se débarrasse du problème.

huawei mate 20 pro - test
huawei mate 20 pro - test

Les Mate 20 Pro jouissent d'un design incurvé

Huawei reprend évidemment à son compte la mode de l'encoche. Celle qui arbore son nouveau flagship est à peine plus réduite que celle des iPhone XS, et se justifie comme chez Apple par la présence de différents capteurs permettant le déverrouillage par reconnaissance du visage en 3D. On aime, ou on n'aime pas. Personnellement, je n'ai absolument aucun problème avec cela, d'autant qu'EMUI permet de noircir le bord supérieur de l'écran afin de donner l'illusion qu'encoche il n'y a point.

huawei mate 20 pro - test
L'encoche du Mate 20 Pro à côté de celle de l'iPhone XS

Comme sur le P20 Pro, les boutons d'allumage et de volume sont tous deux disposés sur la tranche droite de l'appareil. À la différence du précédent téléphone de la marque, le bouton Power est désormais verni d'un rouge brillant qui lui permet de s'affirmer davantage (et de se différencier de la concurrence). La face inférieure du smartphone est on ne peut plus simple, en cela qu'elle dispose en son centre du port USB-C permettant la recharge et du tiroir de carte SIM / Nano Memory. Huawei a fait le choix d'intégrer son haut-parleur directement dans le port de charge du téléphone. Un choix des plus étranges, qui ne permet pas au Mate 20 Pro de produire un son de qualité. Un point malgré tout rattrapé par le second haut-parleur, situé au niveau de celui d'écoute lors des appels.

huawei mate 20 pro - test
Le haut-parleur du Mate 20 Pro est intégré dans le port USB-C

De manière subjective, j'ai un peu de mal à valider l'arrière du téléphone et, plus particulièrement, cet îlot d'appareils photo. Disposés en carré (avec le flash DualTone), les différents modules forment un pâté assez grossier sur le quart supérieur de la face arrière. Les goûts et les couleurs. Du reste, j'apprécie que la disposition centrale de l'attirail photographique permette à l'appareil de ne pas basculer idiotement lorsqu'il est utilisé sur une surface plane. Un problème des plus irritants sur l'iPhone XS.

huawei mate 20 pro - test
huawei mate 20 pro - test

Le revêtement strié du Mate 20 Pro et l'îlot d'appareils photo

La finition arrière est, en revanche, particulièrement fascinante. Un Mate 20 Pro dans sa finition vert émeraude nous a été fourni pour ce test. Il s'agit, avec l'itération bleu nuit, du seul modèle disposant du Hyper Optical Pattern - un motif strié qui recouvre toute la partie dorsale de l'appareil. Très douce, la texture permet en outre au téléphone d'être bien moins glissant et sensible aux traces de doigts que les autres modèles.

Un écran qui donne envie d'y plonger

Avec une résolution maximale de 3120 par 1440 pixels, l'écran du Mate 20 Pro figure parmi les mieux définis au monde. Une définition qui, malgré tout, n'est pas activée par défaut ; l'appareil préférant opter pour le mode "résolution intelligente", qui adapte le degré de finesse des pixels en fonction de l'autonomie restante. Du reste, même en 2340 x 1080, l'écran OLED des Mate 20 Pro impressionne par la justesse de ses couleurs et la profondeur des noirs.

Aucun réglage n'est nécessaire pour en profiter au mieux. Si ce n'est l'activation optionnelle de la fonctionnalité "Tonalité naturelle" qui, à l'instar de True Tone chez Apple, permet d'ajuster automatiquement la température de l'écran à la lumière ambiante.

La lecture, aussi bien que le visionnage de vidéos ou le jeu se révèlent ainsi parfaitement agréables, même sur le long terme. Mais Android oblige, il existe quantité d'options vous permettant d'affiner la température générale de l'écran et la saturation des couleurs.

huawei mate 20 pro - test
L'écran du Mate 20 Pro est excellent

Le Kirin 980 sur le pied de guerre

Non content d'être le second SoC gravé en 7 nm sur le marché (l'A12 d'Apple le devance de quelques semaines), le Kirin 980 est aussi le premier à opter pour une répartition de la charge de type big.Mid.LITTLE. Autrement dit : 2 coeurs ont à charge de s'occuper des applications très gourmandes en ressources, 2 coeurs gèrent les applications à la consommation énergétique modérée, et 4 autres s'occupent des programmes peu énergivores - garantissant la meilleure autonomie possible. Cette nouvelle répartition a été voulue par Huawei suite au constat que les coeurs dédiés à la performance pure n'étaient que très rarement sollicités par les smartphones, mais que quand ils l'étaient, ils devaient carburer dès le lancement de l'application pour donner des résultats convenables. Selon Huawei, il manquait ainsi cet entre-deux.

Aussi, si l'on ignore le point précédemment explicité, on peut être légèrement déçu des résultats obtenus par le Mate 20 Pro dans AnTuTu Benchmark. Après un premier passage classique, le score final indiquait 228 484 seulement. Un score qui viendrait placer le flagship de Huawei entre le Samsung Note 9 et le Pixel 2 XL de Google, à la 21e place du classement.

huawei mate 20 pro - test
huawei mate 20 pro - test

Résultats AnTuTu Benchmark sans activer le mode performance

Pas vraiment les performances attendues par un smartphone haut de gamme vendu mille euros, n'est-ce pas ? Pourtant, il suffit d'activer le mode performance dans les options (vous savez, ce truc que vous n'utilisez jamais habituellement ?) pour que le Kirin 980 passe en tête du classement. Après un second passage sur AnTuTu avec le mode performance activé, nous arrivions au résultat de 304 736 points, soit 1,6% de plus qu'un ROG Phone, et 5,2% de plus qu'un OnePlus 6.

huawei mate 20 pro - test
huawei mate 20 pro - test

Résultats AnTuTu Benchmark avec le mode performance

Malgré tout, on ne peut s'empêcher de nous dire que Huawei a légèrement survendu les performances de son nouveau bébé. Après tout, Richard Yu, PDG de Huawei, n'a-t-il pas déclaré le mois dernier que son Kirin 980 serait meilleur que l'A12 d'Apple ? Pourtant, avec 365 896 points enregistrés sur AnTuTu, l'iPhone XS réalisait une amélioration des performances de 55% par rapport à la génération précédente. Mais cela serait mal comprendre, je pense, les aspirations de Huawei.

Que l'on se comprenne bien : le Mate 20 Pro est une véritable bombe. Les applications sont ultra réactives, et jamais la navigation ne souffre du moindre ralentissement. La technologie de déverrouillage par reconnaissance du visage en 3D (3D Face Unlock) est très rapide, et absolument aucune tâche n'est parvenue à pousser le Kirin 980 dans ses retranchements. Et cela, même sans activer le mode performance. En cela, la véritable prouesse du Mate 20 Pro est de conjuguer performances brutes époustouflantes à une autonomie jamais vue sur un smartphone à ce tarif.

Le smartphone le plus autonome de l'année

En embarquant un accumulateur de 4200mAh, on se doutait bien que Huawei préparait du très lourd en ce qui concerne l'autonomie de son téléphone. D'autant que, comme nous l'avons expliqué au point précédent, le SoC est spécifiquement conçu pour accompagner le téléphone dans le moindre besoin de performance.

En résulte tout bonnement le smartphone le plus autonome jamais passé sous la loupe de Clubic.

Pour les besoins de ce test, j'ai chargé mon Mate 20 Pro à 100% vendredi à 12h00. Celui-ci ne s'est éteint que dimanche, à 14h00. Si vous n'êtes pas très doué en géographie, cela fait exactement 50 heures d'autonomie. Colossal.

huawei mate 20 pro - test
huawei mate 20 pro - test

En utilisation normale, la batterie du Mate 20 Pro a tenu 50 heures

Maintenant, il importe de détailler le pourquoi du comment. Je dois avouer que j'ai une utilisation très raisonnée de mon smartphone. En toute transparence, le Mate 20 Pro n'affichait que 7h13 de temps d'affichage de l'écran lorsqu'il a rendu l'âme. Mon utilisation s'est répartie entre quelques parties de Fortnite (qui tourne à merveille), de longues heures de discussion sur Twitter et Messenger, une heure de Netflix environ, deux trajets aller et retour sur Google Maps tout en écoutant de la musique en streaming. Une utilisation des plus classiques en somme.

Il va de soi qu'en poussant davantage les curseurs d'utilisation, la batterie se réduira forcément. Mais même en utilisation intensive, le Mate 20 Pro se montre particulièrement endurant. Vous vous souvenez de la dernière fois que vous avez passé 48h sans recharger votre smartphone vous ?

Et comme si disposer d'une batterie XXL ne suffisait pas au Mate 20 Pro, Huawei a tenu à le rendre compatible avec sa technologie SuperCharge. Grâce à elle, et au chargeur 40W inclus dans la boîte, le smartphone est capable de regagner 70% d'autonomie en 30 minutes seulement. Et oui, ça fonctionne vraiment. Pour que le téléphone regagne ses 100%, 1h seulement a été nécessaire. Pour rappel, il faut exactement 3h16 à un iPhone XS pour être chargé à bloc en passant par l'horripilant chargeur 5W inclus. C'est simple : on ne fait pas mieux à l'heure actuelle.

huawei mate 20 pro - test
huawei mate 20 pro - test

30 minutes de charge pour 70% de batterie, et à peine plus d'une heure pour la charge complète

Enfin, comme un pied de nez aux autres constructeurs incapable de fournir à leurs clients des smartphones doté d'une telle longévité, le Mate 20 Pro disposent d'une fonctionnalité de charge inversée par induction. Bluffante (sur le papier), cela permet à votre appareil de se changer en powerbank qui peut recharger n'importe quel téléphone, pourvu qu'il soit compatible avec la charge sans-fil. Dans les faits néanmoins, cette fonctionnalité ne fera office que de dépannage, puisqu'après 30 minutes à recharger un iPhone XS de cette manière, ce dernier n'avait regagné que 6% de batterie.

Photo et IA font-ils forcément bon ménage ?

Il est un dernier point sur lequel Huawei était attendu au tournant : la photographie. Après un P20 Pro clairement orienté vers un public friand de photos au smartphone, le Mate 20 Pro reprend la même philosophie, et reconduit le partenariat noué avec l'opticien allemand Leica. Mais pendant sa conférence, Richard Yu a très largement fait étalage des nouvelles possibilités offertes par l'intégration de 2 puces NPU (dédiées à l'intelligence artificielle) à son Kirin 980. L'objectif étant, vous vous en doutez, d'obtenir des clichés toujours plus beaux et proches de la réalité. Pari réussi ? Pas vraiment.

Au niveau matériel, la principale différence entre le P20 Pro et le Mate 20 Pro est l'abandon de l'optique dédiée aux clichés en noir et blanc au profit d'une lentille très grand-angle. Un troc qui déplaira aux amoureux de la photo monochromatique, mais qui satisfera tous les autres, en cela qu'on a rarement vu une focale aussi courte sur un smartphone. Et grâce au téléobjectif, couplé à un zoom optique d'excellente qualité, on dispose ainsi d'un téléphone couvrant une plage focale allant de 16 à 80mm. Notez cependant que pour pouvoir passer d'un objectif à l'autre, il vous faudra baisser la résolution de vos prises de vue à 10 mégapixels au lieu des 40 mégapixels qui vous cantonnent à l'utilisation du 27mm.


huawei mate 20 pro - test
Une photo prise au très grand-angle

huawei mate 20 pro - test
huawei mate 20 pro - test

À gauche, la photo en zoom x3, à droite en zoom x5

Mais malgré l'attirail technologique et algorithmique dont dispose le Mate 20 Pro, tout n'est pas parfait, et les capacités photo du smartphone sont assez inégales. Les couleurs sont toujours justes et l'appareil se montre en tout point convaincant en conditions de basse luminosité, mais de nombreux instantanés que j'ai pu prendre manquaient un peu de piqué. Le bât blesse particulièrement lorsque l'on active le mode IA, censé nous aider avec les réglages dans n'importe quelle situation. D'après mes constatations, ce mode se contente le plus souvent de pousser au maximum la netteté et la clarté des images pour donner une impression de traitement fantoche.

huawei mate 20 pro - test
Dans le détail, les clichés IA piquent un peu les yeux (photo zoomée)

Bref : puces NPU ou pas, on préfère faire sans l'IA. D'autant que le traitement d'origine effectué par Huawei est déjà plutôt agressif.

À l'avant, j'ai été particulièrement déçu par le mode portrait, censé générer un bokeh digne de ce nom pour vos prises de vue les plus narcissiques. Malgré plusieurs essais, je n'ai simplement constaté aucune différence entre un instantané classique, et un portrait. D'autant plus étonnant que les portraits réalisés via les modules arrière sont particulièrement saisissants. Mystère.

huawei mate 20 pro - test
huawei mate 20 pro - test

À gauche, un selfie en mode portrait (où est le bokeh ?). À droite, une photo en mode portrait avec les appareils photo principaux

Enfin pour la vidéo, le Mate 20 Pro est capable d'opérer un traitement à la volée sur vos tournages. Par exemple, le mode "Splash" ne fera apparaître que la couleur la plus vive de votre sujet, rendant tout le reste de la scène noir et blanc. Impressionnant, même en mouvement. Enfin, notons la possibilité de filmer en 21:9, le format dit "cinéma".

Huawei Mate 20 Pro : l'avis de Clubic

7 mois seulement après la sortie d'un P20 Pro qui redéfinissait les codes d'un Huawei plus en forme que jamais, le constructeur chinois dégaine l'un des smartphones les plus convaincants de l'année. Simplement sans concession, le Mate 20 Pro est un téléphone haut de gamme qui, contrairement à la concurrence, ne fait aucun compromis.

Écran à se damner, performances de haute volée, autonomie incroyable. Seule la partie photo est un peu en retrait, la faute à un traitement des images beaucoup trop agressif. Un défaut moins imputable à ce modèle en particulier qu'à la politique de Huawei (et des smartphones chinois en général) en la matière.

La polyvalence est le maître mot de ce nouveau flagship signé Huawei. Impossible à prendre en défaut, il est sans doute l'un des téléphones haut de gamme qui méritent le mieux l'argent que l'on pourra investir dedans. Une sacrée réussite.

Huawei Mate 20 Pro

Les plus
+ Un écran waouh
+ Des performances de haute volée
+ Une autonomie jamais vue
+ La reconnaissance faciale très rapide
+ Le revêtement des modèles vert et bleu
Les moins
- Le design, sympa mais sans prise de risque
- Les haut-parleurs
- Le traitement des photos trop agressif
Écran
Performances
Autonomie
Design
Photographie
4.5



Aujourd'hui l'achat d'un smartphone doit être un choix réfléchi. Un tas de caractéristiques techniques sont à prendre en compte et peuvent rebuter certains non-initiés. C'est pourquoi ce guide vous aidera à choisir votre smartphone au meilleur prix.

Modifié le 09/11/2018 à 11h50
scroll top