Google met à jour son reCAPTCHA et note votre probabilité d'être un robot

Par
Le 31 octobre 2018
 0
recaptcha

Google a annoncé la sortie de la dernière version de reCAPTCHA, utilisé par de nombreux sites pour chasser les robots. Dans cette dernière édition, la technologie se veut plus discrète pour l'utilisateur et laissant plus de latitude aux webmasters.

Êtes-vous un robot ? Sinon, merci de laisser un commentaire sous cet article.

Parce que ce genre de tests manque d'efficacité, de nombreux webmasters ont recours à reCAPTCHA, la technologie de Google pour détecter les bots. Avec la dernière mise à jour, cet outil devrait apporter moins de contraintes aux visiteurs.

Évaluer la probabilité qu'un visiteur soit un robot

Vous avez certainement déjà été confronté(e) à un CAPTCHA complexe. À force d'essayer de déchiffrer une série de caractères enchevêtrés ou de cliquer sur des images floues, vous en veniez presque à vous demander si vous n'étiez pas effectivement un robot. C'est pour éviter ce type de désagréments que Google a lancé la version 3 de reCAPTCHA.

La nouvelle approche de cette mise à jour consiste à analyser le comportement des visiteurs en arrière-plan, et à leur attribuer un score. Cette note constitue la probabilité qu'un utilisateur du site soit un robot.

Pour ce faire, Google propose une nouvelle balise, appelée « Action », à placer sur plusieurs pages. reCAPTCHA peut alors les utiliser pour suivre le comportement des visiteurs et détecter les endroits du site web qui attirent le plus de trafic suspect.

Améliorer l'expérience utilisateur

De cette façon, la navigation des utilisateurs n'est plus interrompue, dans la mesure où tout se déroule en arrière-plan. Cette nouvelle méthode devrait donc limiter les pertes de trafic.

L'autre avantage de cette dernière version pour les webmasters est qu'ils sont désormais plus libres dans leur lutte contre les bots. Ils peuvent à présent déterminer eux-mêmes à partir de quel « score de probabilité » il convient de demander aux utilisateurs une authentification plus poussée. De plus, ils peuvent associer les données de reCAPTCHA avec leurs propres outils, tels que les profils utilisateurs, l'historique des transactions ou un modèle de machine learning.

Pour Google, la version 3 de reCAPTCHA permet donc d'assurer un trafic plus sûr pour tous, sauf pour les robots.

Source : Google Blog
Modifié le 31/10/2018 à 12h01
scroll top